Les "human-skills" : La clé de la réussite dans le marché du travail 4.0

C'est un fait, pour réaliser un travail et apporter une expertise technique dans le cadre d'une mission professionnelle, nous devons acquérir un savoir (formations, théories) et un savoir-faire (expériences, techniques propre au métier).

Cela dit, les experts en recrutement s'accordent sur le fait que les compétences techniques sont aussi importantes que le comportement, les fameuses "soft-skills" ou "human skills" comme le dit le britannique Simon Sinek, (ndlr : auteur de best-sellers sur la motivation et un des conférencier TED les plus célèbre). Pour lui, "soft" sonne comme quelque chose de "mou", alors qu'elles sont essentielles et extrêmement importantes dans le cadre professionnel.

Les "human-skills" ne s'apprennent pas dans une école. Il n'y a aucun diplôme qui certifie l'authenticité, la loyauté ou encore la flexibilité, pour en citer que quelques unes.

Les compétences humaines sont très personnelles et émergent de notre culture, notre expérience de vie, notre éducation.La capacité d’adaptation, de penser en dehors des sentiers battus et la flexibilité sont des compétences primordiales à l'heure actuelle.

 

Le contexte pandémique aura été un formidable accélérateur pour réinventer les codes en matière de gestion des ressources humaines. Ce que l’on pensait impossible est devenu possible. Et cela a démontré l’agilité et la capacité d’adaptation des employés et des entreprises.

Ce constat nous a également conduit à une remise en question de nos processus de recrutement, qui, par l'évolution des métiers et les besoins du marché, deviennent obsolètes. De plus, les méthodes de tri par algorithmes nous éloignent davantage de ce contact humain et authentique, essentiels à la réussite d'un recrutement.

WFS Citation 2 page concept.png
On en rêvait, on l'a fait : Fini les CV !

Le team à l'origine de work@firstsight , composé d'expertes en ressources humaines et d'un ingénieur, est convaincu que l'entrée en matière d'une future collaboration ne commence pas par la pertinence d'un CV.

On apprend à les lire, à les décoder, les interpréter. Puis, on apprend que toutes nos interprétations, aussi solides sont-elles, ne sont que le fruit de notre propre représentation du monde! De plus, la plupart du temps, ce document n'est pas rédigé et mis en forme par le candidat lui-même.

Avec l'expérience, on se rend compte que le premier contact téléphonique, puis la première fois où nous rencontrons un candidat est déterminant dans le choix final.

Le concept WFS propose de démarrer par l'évaluation des compétences humaines, avant  le savoir-faire. En regardant une vidéo, il ne s'agit pas de déterminer si le candidat est une "bonne ou mauvaise" personne, mais plutôt de se demander si son état d'esprit, son attitude et ses capacités d'adaptation sont en cohérence avec l'équipe et les projets de l'entreprise.

Le CV reste toutefois un document utile pour compiler des informations sur un individu. Il n'est donc pas à jeter aux ordures. Cependant, la manière dont il est rédigé en dit peu sur les fameuses compétences humaines. C'est pourquoi, le CV devrait intervenir en fin de processus pour permettre de mettre en perspective les formations ainsi que l'expérience du candidat, avec les missions qui lui seront confiées  et pour rédiger les documents contractuels !

WFS donne la parole aux candidats et aux recruteurs !

Notre concept est de ne plus utiliser le CV comme document de sélection. En lieu et place, nous posons 3 à 4 questions et le candidat peut s'exprimer librement par vocal sur whatsapp ou telegram. Les questions contiennent les critères impératifs souhaités par l'entreprise (à l'exception des critères discriminatoires tels que l'âge, la nationalité, le genre, les préférences politiques ou spirituelles).

Le candidat qui répond le mieux aux attentes de l'entreprise est sélectionné pour être filmé. Au moment du tournage, il doit répondre à des questions qui lui seraient posées lors d'un premier entretien. Un coaching est prévu avant la vidéo pour que le candidat soit totalement à l'aise devant la caméra.

Ce n'est pas tout! Le recruteur ou le manager direct peut également s'exprimer : nous proposons d'annoncer le poste en filmant le recruteur et/ou le manager de l'équipe. En réalisant une vidéo pour présenter le poste, cela contribue à montrer au candidat l'environnement de travail et surtout le genre de personne avec qui il devra collaborer. C'est bien plus motivant qu'une annonce écrite!

Le recruteur laisse ensuite la magie opérer et reçoit ses vidéos. Il peut les visionner à son rythme, quand il veut ou il veut (tant que cela reste discret et que cela respecte le droit à l'image du candidat). Sachant que nous avons vérifié les diplômes et certificats au préalable, le recruteur peut choisir en toute quiétude quel est le candidat idéal pour son poste !